PAGE D'ACCUEIL

L'ASTRONOMIE

L'ASTRONOMIE

C'est dans les années 80, en regardant les émissions télévisées "COSMOS" de Carl SAGAN sur Antenne 2 (13 épisodes au total) que j'ai attrapé le virus de l'astronomie.

Ensuite, je me suis inscrit au club d'astronomie mon lycée (collège Saint Stanislas à Nantes) et depuis, la passion du ciel ne m'a plus quitté.

Il y avait 2 instruments dans ce club scolaire, une antique lunette en cuivre et laiton et un télescope Perl Vixen 114/900.

Les observations se déroulaient souvent en fin de journée après les cours notamment pour le suivi des taches solaires par projection.

En 1981, j'ai donc acheté ma première lunette (une SBS 60/700)

http://44270.free.fr/10sbs/sbs.htm

C'est un instrument pas très puissant mais il m'a permis d'observer le soleil (à l'époque le filtre se vissait sur l'oculaire !) la lune, les planètes (mercure, toujours très basse sur l'horizon, venus, mars, jupiter et saturne) et une bonne partie des objets Messier.

Il faut dire que dans les années 80,  le ciel était beaucoup plus pur qu'actuellement. J'observais à Machecoul (44) à une époque où il y avait beaucoup moins de pollution lumineuse. J'apercevais juste un pâle halo de lumière dans la direction Nord Est (les lumières de Nantes)

J'observais quelquefois avec un ami qui avait le top du top pour l'époque et pour les adolescents que nous étions. Une lunette 60/900 sur monture équatoriale. Il avait également un oculaire réticulé pour mesurer l'écartement des étoiles.

Nous étions motivés car quand on observait tantôt chez l'un, tantôt chez l'autre, nous avions ensuite 5 kilomètres de vélo à parcourir à 2 ou 3 heures du matin et bien souvent dans le froid.

Ensuite, avec les impératifs professionnels (travail en région parisienne...) l'astronomie a été mise en sourdine.

J'ai commencé à observer de nouveau en 1993, une fois installé dans la région bordelaise (Libourne). J'étais dans un club dynamique nommé "Véga de la Lyre" (http://astrosurf.com/vega-lyre/) qui disposait d'un observatoire.

Je suis ensuite revenu au pays natal (région nantaise) en 1998. L'éclipse totale de 99 m'a incité à me réinscrire dans un club. Depuis 2001, je fais partie du club du Cocher à la Chapelle sur Erdre http://www.le-cocher.org/

Il y a une réunion mensuelle sur un thème préparé par des adhérents et des observations quand le temps le permet. Le club dispose d'un terrain d'observation. L'inconvénient, c'est qu'il est situé à 15 kilomètre au nord de Nantes. L'horizon sud (le plus intéressant en astronomie car c'est au méridien que les astres sont les plus hauts) est donc pollué par le halo des lumières de Nantes. Inutile de prospecter dans le Scorpion, le Sagittaire...)

Dans un premier temps, j'ai utilisé le Newton 200mm du club. En 2010, j'ai acheté un C8 avec une monture à fourche.

http://44270.free.fr/10c8/c8.htm

Sans être pour autant contre les nouvelles technologies, je fais partie de ceux qui pratiquent l'astronomie à l'ancienne (sans goto) avec un bon chercheur et un atlas du ciel.

En 2011, je me suis mis à l'astrophotographie tout en conservant mon C8 à fourche.

Observation en tenue d'été

Observation en tenue d'hiver

Il n'y a pas que humain qui s'intéresse à l'astronomie !

Mise en station des télescopes au crépuscule, c'est parti pour une longue nuit d'observation